L'ATHLÈTE DU MOIS DE MARS 2015

Répertoire des athlètes du mois

Dustin Cook

La Revue (Gatineau), no. Vol. 56 n° 29

Sports, mercredi 25 mars 2015, p. 47


Athlètes du mois - CDSG

Dustin Cook est au sommet de son sport

TC Media; Sportcom

SKI ALPIN. Dustin Cook s'est imposé, jeudi, à l'épreuve de super-G des Finales de la Coupe du monde de ski alpin qui sont présentées à Méribel, en France. L'athlète de Lac-Sainte-Marie signe ainsi la première victoire de sa carrière en Coupe du monde.

Douzième à s'élancer sur la piste Roc de Fer, le Québécois et vice-champion du monde de la spécialité a enregistré un chrono de 1 min 6,04 s. Son temps n'a jamais été battu par la suite.

«C'est incroyable et je n'ai pas de mots pour décrire ça ! Pendant ma descente, j'étais calme et c'est plutôt pendant l'attente jusqu'à la fin que j'étais nerveux... beaucoup plus que pendant ma descente», a commenté le grand vainqueur du jour en conférence téléphonique.

Le Norvégien Kjetil Jansrud a terminé deuxième en 1 min 6,09 s alors que le Français Brice Roger a fini troisième en 1 min 6,12 s.

Également en action, le Britanno-Colombien Manuel Osborne-Paradis (1 min 6,96 s) a quant à lui terminé 16e.

Médaillé d'argent au super-G des Championnats du monde et aussi troisième au super-G de l'étape de Kvitfjell au début du mois, Cook a connu une saison de rêve en 2014-2015. Il s'agit d'un revirement de situation, car il a mentionné que l'an dernier, il s'est questionné à savoir s'il prendrait sa retraite. Les conditions difficiles auxquelles il faisait face l'ont fait douter à savoir s'il pouvait continuer à faire du ski alpin son métier.

«J'ai pris quelques bières avec un ami l'été dernier et nous avons eu une longue conversation. Je pensais peut-être arrêter le ski et il m'a dit : Il faut que tu te donnes une chance. Et si tu arrêtes, tu feras quoi?» a-t-il rappelé.

C'est lorsqu'il a décroché une 13e au super-G de Lake Louise, en début de saison, que le skieur a senti un déclic pour la suite des choses. Son titre de vice-champion du monde a confirmé qu'il avait fait le bon choix.

«Aujourd'hui (jeudi), je voulais gagner. Les conditions étaient bonnes et j'ai bien skié. Je suis maintenant un gagnant de Coupe du monde. C'est dur de gagner dans ce sport, tout le monde le sait, sauf que lorsque tu réussis, tout le monde est content pour toi. Et ça, c'est vraiment cool! Aujourd'hui, je suis maintenant plus libre financièrement et je veux faire du ski le plus longtemps possible!»

© 2015 La Revue (Gatineau). Tous droits réservés.